Les Marianistes et l'ISM : un mariage d'amour

Assurant depuis plus de 150 ans toutes les responsabilités, les religieux marianistes ont su maintenir le cap fixé par leur fondateur le père Guillaume Joseph Chaminade, béatifié à Rome le 3 septembre 2000, à travers tous les obstacles et les difficultés. Aujourd’hui leur présence est plus indispensable que jamais ; elle est un témoignage. Qu'ils soient en pleine activité ou en semi-retraite, ils rappellent aux jeunes et à leurs éducateurs que réussir sa vie, n’est pas seulement réussir dans la vie. Ainsi les Frères Téo Landuré, Jean-Claude Willez, Bernard Masson et Franck Ladouch oeuvrent dans ce sens à l'Institution Sainte-Marie, avec un bonheur certain.

C’est par la volonté, le courage et la créativité de la communauté éducative que « Sainte Marie » s’est affirmée comme une structure d’accueil. Elle est animée par des professeurs, les frères marianistes et des éducateurs laïcs. Offrir au plus grand nombre possible de jeunes, du jardin d’enfants à la 3ème, mais aussi au-delà, les meilleures conditions d’apprentissage :

- Permettre aux élèves de progresser à leur rythme.

- Développer les valeurs humaines : respect, solidarité, tolérance, écoute, confiance

- Faire de l’établissement un lieu de vie pour s’affirmer, découvrir, partager, célébrer.

- Dire Dieu.

Sous contrat d’association avec l’Etat, « Sainte Marie » est soumis aux mêmes obligations que les établissements publics pour l’admission des élèves, des horaires, des programmes et des examens. Sainte Marie se veut une école catholique, mais son originalité et sa spécificité résident dans son caractère propre que lui donne la tutelle marianiste : c'est-à-dire l’esprit de famille. De ce fait elle se doit de favoriser :

Une éducation. - Acquisition de savoir, Formation de la liberté, Education à la foi
Une formation. - Eclairée par l’Evangile, Soucieuse d’épanouir et de former des citoyens
Une collaboration. - Des parents à l’éducation de leurs enfants.
Une participation. - Du jeune à sa formation
Un professionnalisme. - Fondé sur la qualité des enseignants et de leur désir de prendre en compte chaque jeune afin d’être attentif à ses besoins dans un esprit de famille.

 

Une proposition de foi en Jésus Christ dans un climat de liberté et de tolérance qui implique :

- Le respect de la liberté de conscience

- Le besoin de répondre aux besoins spirituels de chacun

- L’acceptation de la vocation chrétienne de l’école.

 

Sainte Marie est ouverte à tous, sans distinction de classe sociale, de motivation religieuse ou philosophique, dans la mesure où chaque membre de la communauté éducative s’engage à respecter l’esprit du projet dans l’exercice des responsabilités qu’il y assume. Il est indispensable que les parents, les élèves prennent conscience du projet d’éducation et s’engagent à observer le règlement qui constitue sa mise en œuvre dans la vie quotidienne.

Portes ouvertes le samedi 17 février 2018